GRAND PRIX DU CONCOURS NATIONAL DES JARDINS POTAGERS - CATÉGORIE JARDIN POTAGER PRIVATIF DANS UN ENVIRONEMENT PAYSAGER
Le Concours National des Jardins Potagers récompense des potagers remarquables au niveau de la diversité des espèces et des variétés cultivées, des pratiques de jardinage et de l’esthétisme du jardin. En 2020 le concours fêtait son 20ème anniversaire.

Le concours, ouvert à tous les jardiniers, distingue cinq catégories : jardin potager privatif, potager dans un ensemble collectif de jardins, jardin potager privatif situé dans un environnement paysager, jardin ou parcelle pédagogique et les jardins partagés.

Le jury, composé de personnalités du jardin, désigne les lauréats en fonction de différents critères de sélection tels que les pratiques de jardinage, la connaissance et la diversité des plantes cultivées, la pertinence du choix des espèces et des variétés, l’esthétique ou encore la motivation.

Pour candidater, les propriétaires de jardin doivent envoyer un dossier de présentation. Une pré-sélection est réalisée à parir de ces dossiers. Puis les membres du jury visitent les jardins sélectionnés.
En raison de la crise sanitaire la cérémonie de remise de prix, qui devait normalement se dérouler fin novembre/ début décembre, a été reportée le 10 mars 2021, en visioconférence.

Le Château de La Bussière a reçu le grand prix dans la catégorie jardin potager privatif dans un environnement paysager.Les membres du jury ont décidé de récompenser le Château de La Bussière car « l’état d’entretien du jardin est très correct et l’imposant linéaire de bordure de buis est en bon état. Depuis 2 ans les attaques de pyrales ont nettement régressé. L’irrigation est réalisée à partir de l’eau de l’étang. Des parties importantes sont consacrées à des expérimentations de techniques culturales, notamment : associations fleurs/ légumes et légumes entre- eux. Une butte classique dite « de permaculture » se végétalise naturellement et ne semble pas souffrir de la sécheresse. Les plants sont produits dans une partie d’une grande serre Guillot Pelletier (Orléans 1922) qui a été restaurée. L’autre partie étant aménagée en lieu de repos particulièrement apprécié par les visiteurs les jours de fortes chaleurs ! Dans les carrés, les légumes sont étiquetés et de nombreux adages et maximes, autour du jardinage, sont écrits sur des ardoises au détour des allées. Le carré consacré aux plantes médicinales et aromatiques est particulièrement soigné. Les légumes et fruits récoltés sont prioritairement destinés à la famille des propriétaires. Les excédents sont vendus à la boutique du jardin. Le chef jardinier, Philippe de Rainvillers est arrivé sur le domaine, après une expérience de 10 ans dans un château de l’Est de la France, mais sans potager. Il reconnaît volontiers avoir peu d’expérience mais fait preuve d’un grand désir d’apprendre comme en témoigne ses expérimentations. Il forme une bonne équipe avec la propriétaire très dynamique qui développe de gros projets autour du jardin et plus globalement autour de l’ensemble château/jardin. La dimension pédagogique principalement tournée vers les enfants s’exerce au travers de petits ateliers de repiquage de plants de légumes en godets ; les enfants repartant avec le fruit de leur travail. Le jury a apprécié ce jardin bien dans son environnement historique de potager de château, la diversité des espèces et variétés satisfaisante et le bon niveau d’entretien. Une impression de grand dynamisme se dégage de l’ensemble des actions bien imbriquées les unes dans les autres. » SNHF

La galerie photos :